Un bon coup de fourchette

Nos derniers festins de Chantal Pelletier (Série noire) Gallimard

La Grande Bouffe (1973) de Marco Ferreri. Avec Marcello Mastroianni, Philippe Noiret, Michel Piccoli, Ugo Tognazzi, Andréa Ferréol

Nous sommes au pays de Rabelais. Donc, à priori, la fable annoncée à peut de chance de se concrétiser. Oui, enfin… On ne sait pas. Il y a 20 ans peut-être. Mais aujourd’hui ? Demain, un avenir proche. Le doute s’installe et Chantal Pelletier en profite pour y plonger sa plume et noircir son roman. Un menu savoureux. Nos derniers festins (Série noire) est un roman d’anticipation culinaire. Un roman noir , dont la noirceur n’a rien avoir avec la couleur des truffes. Nous sommes en France. En cette année 2044 où le trafic du camembert, la Mafia du foie gras, et les échanges sous le manteaux des denrées les plus appétissantes sont légions.  La prohibition alimentaire prospère. On se débrouille comme on peut, au temps de la disette. les sociétés secrètes sont légions, le marché noir fleurit comme au bon vieux temps… Le temps est justement au meurtre. Mais aussi celui de la survie. Justement voilà que déboule un timide contrôleur alimentaire (bien plus efficace en ces temps qu’y courent qu’un contrôleur fiscal au chômage) accompagnée de sa cheffe aussi goulue que décomplexée. Un meurtre donc, dans un restaurant clandestin : un jeune cuisinier. Parallèlement  une ex-militaire se bat pour son restaurant et sa fille dont la ferme st aussi en danger. Cela fait beaucoup lorsque l’on sait que ce petit monde est lié au cuisinier assassiné. Le menu de la terreur est là, la table dressée, il ne reste plus que le vin à servir. Mais là cela se mérite. Et il n’est même pas sûr que vous ayez envie de déboucher une bonne bouteille avant la dernière pas. Il est bon de rappeler que l’auteure Chantal Pelletier fut une des 3 Jeannes au théâtre. J’écris cela, simplement pour vous mettre en appétit. Gourmands comme vous êtes… A dévorer.