Battement de Coeur

à partir du 9 décembre sur la plateforme CINEMUTINS.COM

Bande annonce du dernier film de Frank Cassenti Changer le Monde. A découvrir. Ayez l’acte militant pour demander la programmation du film dans votre cinéma favori.Ici Archie Shepp et son ami Randy Weston , une partie de franche rigolade

Le générique musical est longue comme un peplum américain. Ici rien est à jeter, tout est à écouter, entendez vibrer la Liberté. Avec Cuarteto Cedron, Bcuc, Nicole Mitchell, Franck DrakeVincent Ségal, Desdamona, Makan Badjé Tunkara, Jacques Schwarz-Bart, Majid Bekkas,Siegfried Kessler, Lulla Pena, Marc Ribot, Aldo Romano, André Minvielle, Mino Cinelu.

Retrouvez Frank Cassenti au montage de son film…

Restez connecter : http://www.jazzaporquerolles.org/

Le dernier film de Frank Cassenti est en boîte. Comprenez que dès maintenant vous pouvez le découvrir sur la plateforme CINEMUTINS.COM. Changer le Monde porte bien son titre. Il est musicalement engagé. Et par les temps médiocres que l’on vit, le jazz possède la puissance de nous offrir l’énergie nécessaire pour balayer cette fourmilière qui brouille nos pensées. Un film en hommage à l’immense Archie Shepp qui déambule tout au long du film, résumant à lui, presque seul, l’aventure du festival Jazz à Porquerolles (dix-huit ans d’âge : le goût sonore est à la hauteur du cru). Le festival symbolise la résistance au monde matérialiste et économique qui nous entoure. On ne dira pas que Jazz à Porquerolles est un village assiégé, mais presque. La potion magique : la musique du Monde. L’aventure est contée sous les caméras de Frank Cassenti avec la joie sociale de se retrouver entre musiciens et public. Voir l’extrait de la chorale d’enfants devant la mairie, pour comprendre l’essence même de cette manifestation. On déambule entre les sentiers qui mènent au cœur des concerts accompagné par la fanfare. En écho, juché sur “les défenses de la citadelle”, un saxo répond. L’écho comme symbole de vie. A la question posée à Frank Cassenti “Qu’est-ce que le cinéma ? », il a répondu social et partage. Le 7e art est une partition musicale où les notes sont des photogrammes. Frank Cassenti l’a rapidement compris. Musique et images vont de pair. Complémentaires. Le réalisateur filme la musique comme il aime les gens. Avec sincérité. Humanité ! En voilà un beau mot qui colle parfaitement au jazz. Il sait capter le nécessaire en toute convivialité. L’homme à la caméra n’est pas là pour piéger, surprendre, inquiéter. Le cinéma de Frank Cassenti est humain et conviviale. Et ne croyez pas que les grands du jazz ne parlent que de musiques et d’accords ! Les mots ont le tempo d’un battement de coeur. Ce film fait du bien aux oreilles. Il vaut le détour, ce documentaire qui fête la musique comme arme de révolte. Oui, la musique peut changer le monde. Frank Cassenti, réalisateur de l’Affiche Rouge, La Chanson de Roland, Billie Holiday ou encore La Nuit de la Possession, signe ici un nouveau film qui fait du bien.