Jean Valjean

1912, Affiche du film d’Albert Capellani

Victor Hugo reste l’auteur le plus adapté au cinéma et à la télévision avec Alexandre Dumas.  Les Misérables et dans une moindre mesure Notre Dame de Paris sont deux œuvres qui ont fait les beaux jours de l’adaptation. Le théâtre, et particulièrement la comédie musicale.  Notre Dame de Paris de Luc Plamondon et Richard Cocciante,  et  les Misérables, la fabuleuse aventure du compositeur Michel Schönberg et des paroliers Alain Boublil et Jean-Marc Natel. A Londres depuis 1985. Les Misérables, le roman de Victor Hugo garde cette empreinte sociale dans laquelle tout le monde (enfin presque) se reconnait lorsque l’on croise “La liberté guidant le Peuple” de Delacroix. Scène de barricades sur laquelle les futures protagonistes des Misérables sont présent. Il en manque un. Jean Valjean alors dans les égouts de Paris. Sur son dos de forçat Marius, l’amant de Causette qu’il sauve d’une barricade que les royalistes investissent alors que meurt en chantant Gavroche. Jean Valjean est un  bagnard qui façonne sa personnalité dans la représentation commune de la Liberté. 1830, quarante ans après la Révolution et tout est à refaire.  Jean Valjean se construit au delà des méandres de l’Histoire. Personnage suffisamment puissant pour  symboliser l’idéal à reconstruire. A la grande différence de Vidocq, son ainé, qui deviendra premier flic de France au service de l’Empire, Jean Valjean restera dans la traque d’un Javert. La liberté à un prix et se prix ne s’inscrit pas forcement sur le fronton des administrations, même si il est important de le lire en toutes lettres. 35 films ont été réalisé entièrement ou partiellement à partir de l’œuvre de Victor Hugo. Dont 7 consacrés à Jean Valjean.

que l’on pourrait croire à politique est en fait une métaphore du peuple. Nous sommes tous politiques !

La taxe Jean Valjean proposé par le comédien Vincent Lindon concernant les patrimoines supérieurs à 10 millions d’euros et soutenu par une vingtaine de parlementaires